topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 24 novembre 2011

Silence Koudou Parle

PETITION POUR LA LIBERATION DE SEM LAURENT GBAGBO ET SON ENTOURAGE a partagé la mise à jour du statut de Thierry Malcon.
l’administration Obama tente de «corrompre» le président GABGBO Laurent «Un sous-secrétaire d’Etat américain m’a téléphoné et m’a parlé pendant au moins une heure. Il me disait que si je partais du pouvoir, je ne serais pas poursuivi, je pourrais m’exiler avec soixante-quatre personnes de mon entourage et que tous seraient pris en charge. Quant à moi, je serais logé, nourri et blanchi, j’aurais un travail et des revenus équivalant à 2 millions de dollars, etc. Cette conversation ou plutôt ce monologue était surréaliste. Il y avait un tel décalage entre ce que disait ce monsieur et la réalité que je vivais avec le peuple ivoirien que son discours était indigeste. J’ai finalement raccroché, fatigué de l’entendre pérorer sur les propositions qui m’attendaient si j’acceptais de quitter le pouvoir. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose d’étrange dans ce discours. Quel était le sujet ? A mon avis, c’était le résultat des élections présidentielles. Ils ont tous prétendu que j’avais perdu les élections présidentielles mais le Conseil constitutionnel de mon pays a dit le contraire. J’ai demandé de recompter les voix, ils ont refusé. J’ai même proposé une commission d’enquête indépendante internationale pour examiner les faits. On a refusé. Pourtant, les données sont simples. S’il est prouvé que j’ai perdu les élections, je m’incline sans autre forme de discussion. Si j’ai gagné, je suis disposé à faire des concessions politiques pour créer un climat d’apaisement et de paix dans tout le pays. Mais pourquoi s’obstine-t-on à me faire des propositions absurdes ? Pourquoi cherche-t-on à me corrompre et à me menacer si on est convaincu que j’ai perdu les élections ? Peu après ce coup de téléphone étrange, mes conseillers me disent qu’Hillary Clinton cherche à me joindre au téléphone. Je refuse de prendre la communication car je suis convaincu que je vais encore passer un moment à entendre à nouveau les mêmes propositions. Elle m’a finalement adressé un message pour me proposer je ne sais quoi. Je n’ai même pas ouvert l’enveloppe. Après Hillary Clinton, le président Obama m’a directement appelé à son tour. Une fois de plus, j’ai refusé de prendre la communication. Je ne voulais plus écouter ni entendre les discours ennuyeux et les propositions ubuesques qu’ils infligeaient à mes oreilles.»
· · · Il y a 58 minutes ·

14:35 Publié dans A la Une | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gbagbo, sarkozy, obama

jeudi, 12 mai 2011

Hypocrisie : Kadhafi, la ‘’Communauté internationale’’ et nous

Celestin Bedzigui - Serviteur du Peuple du Cameroun, Economiste, Poete, Essayiste

Celestin Bedzigui - Serviteur du Peuple du Cameroun, Economiste, Poete, Essayiste

Il faut faire attention au «Baobab qu’on abat» en utilisant des arguments ridicules qui cachent mal des manœuvres d’encerclement.

Je suivais la télévision cette nuit de Dimanche 1er Mai, dans mon salon à New York, lorsqu’ à 23H, en Breaking News, le Président Américain est apparu sur l’écran pour annoncer, qu’ après qu’il ait donne le feu vert d’agir, Ossama Bin Laden avait été tué dans un raid d’une unité d’élite de l’armée américaine au Pakistan. Une décision politique donc. Une idée m’a tout de suite traversé l’esprit : les militaires de l’OTAN ne pouvaient pas avoir pris l’initiative de bombarder pour tuer, la veille, la résidence familiale de Kadhafi, le Chef d’ Etat de la Libye, sans que cela n’ait été en exécution d’un ordre politique de Sarkozy et autres. Il est donc fort probable que le weekend du 1er Mai devait voir être annoncée la liquidation de Ossama Ben Laden et …de Mouammar El Kadhafi, le caractère absolument criminel de l’assassinat de Kadhafi, dirigeant d’un pays souverain, par les forces coalisées des pays occidentaux devant être couvert par les clameurs de la mort de Ben Laden.

Lire la suite

vendredi, 06 mai 2011

Interview exclusive de Me Koffigoh

Interview exclusive / « L’ingérence en Côte d’Ivoire a été et reste génocidaire » (Me Koffigoh)
Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 06/05/2011 (Auteur : autres)
Lu : 977 fois

(AfriSCOOP) — Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre du Togo (et Chef de la Mission d’observation de l’Ua lors de la présidentielle ivoirienne du 28 novembre dernier), reste plus que jamais droit dans ses bottes de panafricaniste. Au lendemain de la chute du pouvoir de Koudou Gbagbo, il interprète pour nous les faits et gestes des principaux acteurs de l’actualité internationale sur le continent noir. Sans fioritures.

AfriSCOOP : Comment entrevoyez-vous l’avenir de la Côte d’Ivoire après la capture de Laurent Gbagbo par les Forces républicaines, avec le soutien des « Forces spéciales françaises » ?

Me Koffigoh : L’avenir de la Côte d’Ivoire ? Dieu seul peut dire ce qu’il sera. Ce qui frappe les yeux, c’est la situation chaotique que la communauté internationale vient de créer dans ce grand et beau pays.

Lire la suite

mardi, 12 avril 2011

OUATTARA TUE IMPUNEMENT! MERCI SARKOZY

Désiré Tagro assasiné au Golf Hotel

desire-tagro.jpgL'ancien ministre de l'Intérieur et secrétaire général de la présidence de Laurent Gbagbo, Désiré Tagro, est décédé, ce mardi 12 avril au Golf Hotel d'Abidjan à la suite de coups qui lui ont été infligés  toute la nuit de son arrestation par la rebellion pro Ouattara. Lundi , ce ministre fidèle à Laurent Gbagbo est apparu dans une vidéo sur la chaine française BFMTV au Golf Hotel . Cette vidéo montrait les exactions commises par la rebellion sur les fidèles au président ivoirien.                                                                                                             Certaines femmes proches de Laurent Gbagbo auraient été violées et battues lundi et les résidences pillées dans plusieurs quartiers d'Abidjan selon plusieurs sources concordantes. A Zikisso, localité du sud de la Côte d'Ivoire et appartenant au département de Lakota, le curé de la paroisse Catholique a été lynché puis déshabillé . La somme de 3000 000 FCFA a été reclamée par les rebelles. Vendredi , un bilan faisait état de 2700 jeunes patriotes formant le bouclier humain morts devant la résidence du président Laurent Gbagbo .

mercredi, 30 mars 2011

Obama directeur de Campagne d'Ado

Ainsi barack Obama est le nouveau serviteur de Ouattara. Par cette vidéo publiée par la maison blanche le 25 mars dernier, Obama s'adresse aux ivoiriens et nous promet le chaos si nous n'acceptons pas dramane comme président: http://www.youtube.com/watch?v=GHRA4jqeCaQ&feature=pl...

Ma réponse à Obama est simple: la campagne présidentielle ivoirienne est terminée depuis le 27 nov 2010

 

Lire la suite

mardi, 29 mars 2011

Côte d'Ivoire: Pour qui se prend Obama ?

Source: http://claudus.ivoire-blog.com/

 

Obam.jpg

QUI EST BARACK OBAMA ? Rien qu’un pantin, pâle copie de l’impérialiste blanc le plus minable.

Le nouveau perroquet Y'a bon Banania de la WHITE House va très vite s’engluer dans le débat politique Ivoirien avec ses vaines et piteuses tentatives d’exécuter le cahier de charges de leur « nouvel ordre mondial » : Imposer le chef de guerre Alassane Dramane Ouattara comme Président de la République Ivoirienne bien que non élu lors des élections Présidentielles.

Le peuple de Côte d’Ivoire dit NON au Néo-colonialisme et à l’impérialisme qui piétine la dignité humaine. Si vraiment « le monde a les yeux braqués sur la Côte d'Ivoire » comme l’affirme Barack Obama dans sa complainte insultante qu’il appelle message à la Côte d’Ivoire, le monde devrait voir la réalité Ivoirienne et surtout, respecter la Côte d’ivoire, ses institutions et son Président Laurent Gbagbo.

 

Lire la suite

Les Ivoiriens répondent à Barack Obama

Comme nous l'indiquions dans notre parution du samedi, après deux jours de travaux consacrés à la 39ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), tenue les 23 et 24 mars 2011 à Abuja, cette organisation sous-régionale a produit un long communiqué en 37 points. Il a fallu pour cela 2.577 mots, soit 16.462 caractères (espaces compris). Un communiqué dont la longueur n'est certainement pas proportionnelle à la pertinence des résolutions. Outre la litanie des félicitations d'autosatisfaction distribuées aux membres influents du club des chefs d'Etat de la Cedeao pour leur docile allégeance à la tutelle, on en retiendra que l'Afrique de l'Ouest a étalé, à travers ce communiqué, son immaturité, sa politique de la facilité par le suivisme et le silence en vue de s'adonner à ce qu'elle sait faire le mieux : la mendicité.

In LeNouveau Courrier N°237 du 28 Mars 2011 Sekou Assegoue GodPeace


Lire la suite