topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 27 mai 2011

DETTE TOUT AZIMUT: dRaMaNe etale ses carrences en gestion!

Que cache la sortie d’Alassane Ouattara sur la question des finances publiques ivoiriennes ?

Le président Gbagbo a utilisé l’argent de l’Etat pour se maintenir au pouvoir. Moi, je vais développer le pays ». Profession de foi du Président Alassane Dramane Ouattara lors de l’entretien qu’il a accordé à nos confrères de France 24, à l’occasion de la cérémonie de son investiture.

Ce vendredi matin sur Europe 1, quelques heures avant de rejoindre le sommet du G8 à Deauville. "Il faut faire sortir la Côte d'Ivoire de cette longue période d'agonie économique et réconcilier les Ivoiriens, il y a un prix à payer. Je compte sur le G8 pour le faire dans le cadre d'un partenariat", a-t-il détaillé. Pour cela, "la Côte d'Ivoire a besoin de 15 à 20 milliards d'euros pour les cinq prochaines années", a précisé Alassane Ouattara, avant d'ajouter : "le président Nicolas Sarkozy a prévu un programme de désendettement de 2 milliards d'euros, bien sûr je demanderai un peu plus au président Obama». A expliqué le président ivoirien Alassane Ouattara "Le pays a besoin de soutien"

Profession de foi d’un chef d’Etat qui bénéficie de l’état de grâce du nouvel arrivant (?).

Lire la suite

jeudi, 26 mai 2011

Dramane le mauvais depart

Dogba.PNG

Comment le politologue que vous êtes décrit la Côte d’Ivoire actuelle ?

Arsène DOGBA : La Côte d’Ivoire peut simplement être décrite comme un Etat en total déconfiture, un état défaillant. Arrivez en Côte d’Ivoire et vous verrez qu’aucune institution ne fonctionne véritablement là-bas. Pas même le pouvoir exécutif. L’Etat ne peut même plus assurer son devoir régalien qui consiste, entre autres, à veiller sur la sécurité des biens et des personnes vivants en Côte d’Ivoire. Au plan international, le pays a cédé sa souveraineté, à tant qu’état indépendant, à plusieurs entités institutionnelles (Union Européenne, USA, Union Africaine) à plusieurs multinationales (Bouygues, Bolloré, Cargill, Total, etc.…). Bref à l’assemble de la communauté internationale (ONU), y compris la CEDEAO. Cela me semble un cas isolé dans la vie des états modernes. Surtout en ce qui concerne les relations entre les états indépendants dans ce nouveau contexte de mondialisation.

Lire la suite

samedi, 21 mai 2011

Sommet de la Françafric à Yamoussoukro

247881_111337738953274_100002311446523_112019_3162477_n.jpg

Ce fut un sommet de la françafrique au lieu d'une investiture. Pourquoi sarko ne pose pas avec eux?

Lire la suite

jeudi, 19 mai 2011

sarko vient installer son Gouverneur!

L'assassin retourne toujours sur le lieu de son crime!
son avion va tourner au dessus d'Abidjan pour lui permettre d'admirer de la haut le spectacle merveilleux des maisons défoncées par ses missiles, le palais présidentiel bombarder par ses hélicos, la résidence du Président GBAGBO détruite par ses chars et le plus fascinant, le clou du spectacle, les camps d'agban et surtout le nouveau camp d'akouédo réduits en poussière par ses roquettes!
Oui l'assassin sarko le hongrois sera samedi à Abidjan pour admirer l’œuvre de sa vie,
ce pourquoi les français l'ont voté: installer à Yamoussoukro son gouverneur et ami dramane, pour qui et à cause de qui il nous a tué!

jeudi, 12 mai 2011

Hypocrisie : Kadhafi, la ‘’Communauté internationale’’ et nous

Celestin Bedzigui - Serviteur du Peuple du Cameroun, Economiste, Poete, Essayiste

Celestin Bedzigui - Serviteur du Peuple du Cameroun, Economiste, Poete, Essayiste

Il faut faire attention au «Baobab qu’on abat» en utilisant des arguments ridicules qui cachent mal des manœuvres d’encerclement.

Je suivais la télévision cette nuit de Dimanche 1er Mai, dans mon salon à New York, lorsqu’ à 23H, en Breaking News, le Président Américain est apparu sur l’écran pour annoncer, qu’ après qu’il ait donne le feu vert d’agir, Ossama Bin Laden avait été tué dans un raid d’une unité d’élite de l’armée américaine au Pakistan. Une décision politique donc. Une idée m’a tout de suite traversé l’esprit : les militaires de l’OTAN ne pouvaient pas avoir pris l’initiative de bombarder pour tuer, la veille, la résidence familiale de Kadhafi, le Chef d’ Etat de la Libye, sans que cela n’ait été en exécution d’un ordre politique de Sarkozy et autres. Il est donc fort probable que le weekend du 1er Mai devait voir être annoncée la liquidation de Ossama Ben Laden et …de Mouammar El Kadhafi, le caractère absolument criminel de l’assassinat de Kadhafi, dirigeant d’un pays souverain, par les forces coalisées des pays occidentaux devant être couvert par les clameurs de la mort de Ben Laden.

Lire la suite

Côte d’Ivoire : crimes d’Etat, terreur totale et silence complice des médias français

Il sera dit un jour que l’obscur Ouattara fut un homme qui a versé beaucoup de sang ivoirien. Il sera dit un jour que cet homme était en contrat, en alliance, et ce, depuis ses débuts, avec les pires ennemis de l’Afrique, les mitrailleurs et les renifleurs aux griffes de feu, les fauves renifleurs et avaleurs d’or et de diamant, de cuivre et d’uranium, de cacao et de café, de coton et de pétrole… Il sera dit un jour qu’il y avait dans ce Ouattara-là une résonance de ces hommes qui se battent non pas pour le triomphe d’un quelconque héroïque et majestueux principe, mais pour autre chose ; tout à fait autre chose.

 

Lire la suite

samedi, 07 mai 2011

YAO PAUL NDRE FAIT HONTE

PROCLAMATION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL : LE COMMUNIQUE DE PRESSE DE M. TOUSSAINT ALAIN, CONSEILLER DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO

source: http://www.patriotesdecotedivoire.com/

Il n'existe aucune base légale sérieuse à la décision du Conseil constitutionnel qui vient de proclamer Monsieur Alassane Ouattara “président de la République de Côte d`Ivoire" en faisant siennes les décisions contraignantes prises par l’Union africaine (UA). Cette proclamation est une vraie aberration juridique, politique et historique.

 

Certes, les décisions du panel étaient contraignantes pour les parties, en particulier La Majorité Présidentielle (LMP) et le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), mais certainement pas pour l'Etat ivoirien et/ou ses institutions.

Lire la suite

vendredi, 06 mai 2011

Interview exclusive de Me Koffigoh

Interview exclusive / « L’ingérence en Côte d’Ivoire a été et reste génocidaire » (Me Koffigoh)
Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 06/05/2011 (Auteur : autres)
Lu : 977 fois

(AfriSCOOP) — Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre du Togo (et Chef de la Mission d’observation de l’Ua lors de la présidentielle ivoirienne du 28 novembre dernier), reste plus que jamais droit dans ses bottes de panafricaniste. Au lendemain de la chute du pouvoir de Koudou Gbagbo, il interprète pour nous les faits et gestes des principaux acteurs de l’actualité internationale sur le continent noir. Sans fioritures.

AfriSCOOP : Comment entrevoyez-vous l’avenir de la Côte d’Ivoire après la capture de Laurent Gbagbo par les Forces républicaines, avec le soutien des « Forces spéciales françaises » ?

Me Koffigoh : L’avenir de la Côte d’Ivoire ? Dieu seul peut dire ce qu’il sera. Ce qui frappe les yeux, c’est la situation chaotique que la communauté internationale vient de créer dans ce grand et beau pays.

Lire la suite

jeudi, 05 mai 2011

THABO MBEKI

What the World Got Wrong in Côte D'Ivoire

Why is the United Nations entrenching former colonial powers on our continent? Africans can and should take the lead in resolving their own disputes.

The second round of the Nov. 28, 2010, presidential elections in Côte d'Ivoire pitted against each other two long-standing political opponents, Laurent Gbagbo and Alassane Ouattara. For this reason, and of strategic importance, it was inevitable that this electoral contest would decide the long-term future of the country. Everybody concerned should have probed very seriously the critical question: Would the 2010 elections create the conditions that would establish the basis for the best possible future for the Ivorian people?

Lire la suite